Makamba, Septembre 2019

À 2 ans et huit mois, Angelo un petit garçon de la province Makamba au sud du Burundi, a souffert gravement de son œil gauche. Comme l’indique Alphonse, le père de l’enfant : « Au début, il avait une tâche dans l’œil gauche, nous l’avons amené à la clinique et le médecin lui a prescrit un médicament à gouttes. C’est à partir de là que l’œil s’est mis à rougir et à gonfler d’une façon inquiétante. Nous l’avons donc emmené à Bujumbura pour qu’il y soit soigné sans succès. »

De retour dans leur province, des amis ont suggéré aux parents d’emmener l’enfant à l’hôpital Espoir de Kibuye en province Gitega, mais le problème était que financièrement, ils n’étaient plus capables de faire soigner leur enfant. Ils ont donc décidé de demander de l’aide à la FVS – Amie des enfants, une ASBL soutenue techniquement et financièrement par KIYO.

Parmi les activités de FVS – Amie des enfants, se trouve la mise en place de groupes de solidarité d’épargne et de crédits (GS) et la création de coopératives rassemblant ces groupes de solidarité.

Lors d’une réunion des représentants des coopératives, le cas du petit Angelo a été présenté et il a été décidé de faire une récolte de fonds pour l’enfant au sein des membres des groupes de solidarité. Une somme de 120.000 Fbu (60 euros environ) fut récoltée et remise aux parents de l’enfant.

Salvator NIBITANGA, président de la coopérative Mabanda confie que « c’est grâce aux renforcements des capacités sur les droits de l’enfant, sur la vie associative et la gestion des activités génératrices de revenus que nous avons pu disponibiliser les frais pour les soins de santé afin d’assister l’enfant. »

La consultation de l’enfant à l’hôpital Espoir de Kibuye révéla que Angelo avait besoin rapidement d’une chirurgie qui n’était possible qu’au Rwanda.  

Toujours avec l’aide des groupes de solidarité et de FVS – Amie des enfants appuyée par KIYO, le petit garçon a pu se rendre au Rwanda où il a été opéré. Actuellement, Angelo est rentré et il est en convalescence dans sa famille.

Les parents du petit Angelo témoignent leur reconnaissance à l’appui reçu : « Quand le médecin a dit que mon fils devrait être soigné au Rwanda », confie sa maman, « j’étais déprimée, mais KIYO à travers la FVS – Amie des enfants m’a redonné le sourire en faisant soigner mon enfant. »