Kayanza, septembre 2019

Ferdinand - 12 ans est né dans la province de Kayanza, au nord du Burundi. Non reconnu par son père, il a été élevé par sa mère jusqu’à l’âge de 6 ans. A cette période, celle-ci a déménagé au sud du pays et s’est mariée laissant Ferdinand chez son grand-père paternel. Ferdinand y resta jusqu’à ses 8 ans dans une extrême pauvreté, faisant parfois face à maltraitances de la part de ses oncles. À la mort de son grand père, Ferdinand a choisi de prendre refuge dans la rue.

Lors de l’abordage des enfants en situation de rue, il a été identifié par l’équipe de l’OIDEB, une association soutenue techniquement et financièrement par KIYO.

Ferdinand se rend alors régulièrement au Centre d’écoute de l’OIDEB à Kayanza où il participe activement aux activités organisées par ce centre comme les séances de remise à niveau qui permettent aux enfants de préparer un retour à l’école. Entre temps, il rencontre une dame tenant un restaurant qui le voyait souvent venir demander à manger. Elle lui proposa de vivre chez elle, ce que Ferdinand accepte avec joie.

Touché par des séances de sensibilisation sur l’importance de la scolarisation, Ferdinand a fini par accepter, d’être réinséré en septembre 2018 à l’école fondamentale de la colline Kirema. Actuellement, il est en 3ème année primaire et se classe parmi les trois premiers de sa classe. « Aujourd’hui, je me sens bien et j’ai confiance que je terminerai mes études pour devenir un professeur » confie Ferdinand.