Chaque semaine dans les villes de Bukavu, Uvira et Goma en RDC, l’émission radio « éducation pour tous » est réalisée par des enfants et des jeunes pour sensibiliser les auditeurs au respect des droits de l’enfant.

Malgré la ratification de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant par la RDC en 1990, de nombreux enfants restent victimes d’exploitation économique, sont exclus du système éducatif, ne sont pas inscrits à l’état ou subissent différentes formes de violences physiques et morales. Pour faire face à ces violations, avec l’appui de  l’ASBL OCET, une organisation congolaise soutenue par KIYO depuis 2017, des émissions radios sont préparées et animées par et pour les enfants et les jeunes.

Chaque semaine, en vue de préparer ces émissions, les jeunes reporters et les membres des parlements d’enfants se réunissent pour identifier un sujet d’émission tel que le droit aux loisirs, le droit à l’éducation ou l’exploitation économique des enfants et préparer ce sujet. Le jour de l’émission, ils invitent dans les studios radios d’autres enfants, des avocats ou des personnes de la société civile pour débattre du sujet choisi. Après les débats, un espace est ouvert où les auditeurs, jeunes et moins jeunes, appellent pour poser des questions, donner leurs points de vue ou leurs témoignages.

Grâce à ces émissions radios, en plus d’une diffusion des droits de l’enfant dans l’ensemble de la communauté, plus de 35 cas d’enfants victimes de violations ont été référés vers les bureaux de cliniques juridiques d’OCET entre novembre et décembre 2018. Ainsi, ils y reçoivent des services appropriés.

Cette « éducation » aux droits de l’enfant par les enfants eux-mêmes est une méthodologie soutenue par KIYO qui travaille – dans ses pays d’intervention – pour faire en sorte que les enfants et les jeunes connaissent leurs droits et soient à mesure de les revendiquer.