Asset 11
4 Basic Principles 4 Basic Principles
Asset 34
5 Action Domains 5 Action Domains
Asset 1
4 Quality Objectives 4 Quality Objectives
Non-discrimination
Asset 1
Asset 14

Le droit à la vie, à la survie et au développement
Asset 2
Asset 35

Participation 
Asset 3
Asset 36

L'intérêt supérieur de l'enfant
Asset 4
Asset 18

Services direct
Asset 1
Asset 37

Empowerment
Asset 2
Asset 38

Renforcement de capacités
Asset 3
Asset 39

Sensibilisation
Asset 4
Asset 40

Plaidoyer
Asset 5
Asset 41

Egalité des genres
Asset 1
Asset 44

Axée sur les résultats
Asset 2
Asset 45

Échange de connaissances
Asset 3
Asset 42

Partenariat
Asset 4
Asset 43

Notre approche

L'approche axée sur les « droits » est une méthodologie de travail fondée sur les Droits de l'Homme,  internationalement reconnue et qui vise à promouvoir et à protéger les Droits de l'Homme dans la pratique.

KIYO veut stimuler cette évolution d'une approche axée sur les besoins vers une approche axée sur les droits et qui se caractérise par une recherche de solutions durables et structurelles. La reconnaissance de l’existence de relations de pouvoirs inégales et de l’exclusion sociale - qui prive les citoyens de leurs droits humains et les maintient dans la pauvreté - est au cœur de cette approche axée droits. Réaliser les droits va exiger tant :

  • L'autonomisation et le rôle actif des détenteurs de droits– les enfants et jeunes bénéficiaires de nos actions  - plutôt que de les considérer comme des objets passifs d'assistance ;
  • La responsabilisation et le renforcement de l’impact d’action des porteurs d’obligations - les communautés, la société et les acteurs professionnels en général et les pouvoir publics en particulier.

Dans toutes nos actions - mises en œuvre directement par KIYO et/ou par le bais d’organisations de la société civiles partenaires (hors Belgique) ou en collaboration (en Belgique) - KIYO souhaite susciter une évolution positive dans 3 dimensions concomitantes :

4 Principes de la Comité des droits de l'enfant

Ces 4 principes de base s'appliquent à tous les droits et garantissent la qualité de la réalisation de tous les droits.

Non-discrimination

Cela signifie que tous les enfants et tous les jeunes (de moins de 18 ans) doivent jouir de leurs droits. Aucun enfant ne peut être traité différemment en regard de son origine nationale, ethnique ou sociale, de la couleur de sa peau, de son sexe, de sa langue, de sa religion, de ses convictions politiques ou autres, de propriété, d'invalidité, de naissance ou autre statut. La non-discrimination ne signifie pas toujours égalité d’action mais plutôt équité : parfois, un traitement préférentiel est nécessaire pour remédier à une forme de  discrimination.

Le droit à la vie, à la survie et au développement

Chaque enfant a droit à la dignité ainsi que  de développer pleinement ses potentiels et aspirations. Tous les enfants ont le droit d'être protégé contre la manipulation, la violence, les abus et l'exploitation. Les droits de l'enfant font partie intégrante des droits de l'homme, mais les enfants doivent – en plus- être spécifiquement soutenus et protégés.

Participation 

Les  enfants sont des êtres humains dotés de discernement et de besoins individuels et personnels. Ce sont des citoyens- acteurs responsables de la société de demain- qui ont le droit à l’accès à l’information, le droit d'être entendus et d'exprimer leur point de vue librement sur les questions qui les concernent. La participation doit promouvoir l'intérêt de l'enfant et améliorer son développement personnel. Dans toutes ses actions, KIYO souhaite donc supporter les jeunes bénéficiaires en tant qu'acteurs principaux en les impliquant activement dans les processus décisionnels.

L'intérêt supérieur de l'enfant

Tous des décisions – aux échelles familiales et collectives - doivent envisager le respect des droits de l’enfant dans les conséquences et effets potentiels qu’elles génèrent. L'intégrité physique, psychologique, morale et mentale de l'enfant doit être protégée en tout temps.

5 domaines d'action

KIYO intègre les 5 composantes de l'approche droits comme ses propres domaines d'action. Grâce à une combinaison de déploiement de ces 5 domaines d’action, dans l’ensemble des actions qu’elle supporte, KIYO s'engage dans une approche holistique de la réalisation des droits de l'enfant.

Services direct

Répondre à des besoins fondamentaux des enfants les plus vulnérables par le support à des services de base de qualité (ex: hébergement,  éducation,  soutien psychosocial et juridique, …) et en faire la promotion en tant que « services modèles » auprès des porteurs d’obligations.

Empowerment

Soutenir le développement des capacités des jeunes et des enfants (détenteurs de droits) à réaliser leurs potentiels, à se protéger à et faire preuve de solidarité dans la défense de leurs droits.

Renforcement de capacités

Renforcer l’impact de l’action des porteurs d'obligations (écoles, acteurs de la coopération au développement, organisations partenaires, communautés et gouvernements) sur des droits de l’enfant grâce à la formation et à l'assistance technique.

Sensibilisation

Impliquer pleinement la base sociale dans sa prise de conscience des problèmes et de ses responsabilités sociétales vis-à-vis des droits de l’enfant.  Soutenir la revendication sociale dans  la défense des droits de l’enfant vis-à-vis des pouvoirs publics.

Plaidoyer

Impliquer  pleinement les décideurs et pouvoirs publiques dans leur prise de conscience des priorités politiques liées aux droits de l’enfant et vis-à-vis de leurs devoirs d’action.

4 Objectifs qualité

Egalité des genres

KIYO considère que chaque action est l'occasion de contribuer à l'égalité de genres, qui dénonce les discriminations et soutient l’accès aux mêmes droits et opportunités de vie pour les filles & les garçons.

Axée sur les résultats

KIYO focalise son attention sur la finalité concrète et durable de ses actions en définissant, poursuivant et mesurant des objectifs réalistes, en apprenant de ses expériences et en ajustant en conséquence ses stratégies d’action.

Échange de connaissances

KIYO considère que l’expérience des programmes de développement et des partenariats avec d’autres organisations de la société civile doit être l’occasion d’apprendre collectivement et de se renforcer mutuellement. KIYO souhaite donc capitaliser et partager les connaissances et les expertises de  la mise en application des droits de l'enfant afin que d'autres puissent les valoriser  dans leurs actions.

Partenariat

KIYO croit fondamentalement dans la diversité et les capacités de la société civile pour promouvoir et agir concrètement en faveur d’une amélioration du respect des droits de l'enfant, conformément à la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Au niveau international, mais également en Belgique, KIYO met en œuvre sa mission à travers des partenariats, des collaborations et des synergies avec des organisations locales de la société civile, qui ont également pour mission une amélioration du respect des droits de l’homme dans leur pays ou leur région d’action.