Seules quelques villes aux Philippines et au Brésil ont des institutions de justice spécialisées dans le droit des jeunes et s’occupant des jeunes gens en conflit avec la loi. Toutefois, un nombre croissant de jeunes recourent aux larcins, à l’abus de drogue et à la violence, en particulier dans les quartiers défavorisés et les ghettos des grandes villes. En raison du manque de solutions alternatives, ces enfants sont incarcérés en grands nombres dans des prisons destinées aux adultes.

Ils attendent là-bas pendant des mois, voire des années, dans des cellules surpeuplées avant d’avoir accès à une quelconque forme d’aide légale ou sociale. Pour susciter un changement, KIYO a cherché à établir des contacts dans différentes régions du monde avec des organisations partenaires visant les mêmes objectifs. Ensemble, nous créons des centres d’accueil pour les enfants en conflit avec la loi. Certains de nos projets ont eu tellement de succès qu’ils ont fini par être repris par l’administration des villes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos projets avec les jeunes en conflit avec la loi, consultez-les ici.