Trop souvent, les enfants se trouvent en première ligne d’un conflit armé.

C'est le cas dans les régions qui sont traditionnellement classées comme des zones de guerre telles que l’Est de la République démocratique du Congo. Mais cela arrive aussi dans des États dits pacifiques, comme le Brésil ou les Philippines, où les enfants sont de plus en plus concernés par la guerre contre la drogue.

Ces conflits vont de pair avec l’ascension des milices, le trafic d'armes illégales et le recrutement d’enfants et de jeunes dans les forces armées. Les garçons et les filles sont utilisés comme soldats, cuisiniers, éclaireurs, espions, messagers et porteurs d’armes et de munitions et ne sont pas épargnés par les forces gouvernementales dans leurs frappes.

KIYO unit ses forces à celles d’organisations partenaires pour sortir ces enfants de ces milices, et pour les aider à retrouver leurs familles et leur communauté locale. En réintégrant ces jeunes dans leurs familles, leurs quartiers et leurs écoles, KIYO et ses partenaires les aident à trouver et à réaliser leurs projets de vie tout en œuvrant à la reconstruction de la communauté.